1 semaine au Costa Rica

Si vous décidez de consacrer une semaine au Costa Rica, vous aurez tout de même le temps d’explorer toute une région du pays. Cet itinéraire sert d’exemple à un voyage se concentrant sur le nord des terres, avec un petit détour sur la luxuriante côte des Caraïbes.

De la vibrante capitale de San José aux confins des volcans actifs du Costa Rica, nous vous proposons une idée de parcours pour vous immerger en pleine nature, côtoyer de près les animaux exotiques, pratiquer différentes activités sportives et culturelles, et profiter de la beauté des plages et des somptueux paysages.

Préparez-vous à une immersion au Costa Rica.

San José

Les premiers jours d’un voyage de ce type sont souvent consacrés à l’arrivée à l’aéroport non loin de San José et à la visite de la capitale, qui mérite bien qu’on s’y attarde un peu. Nous vous conseillons d’en profiter pour flâner dans les rues, notamment celles du Mercado Central, avec ses centaines de stands et ses animations.

Pourquoi ne pas également vous offrir une journée culturelle, avec la visite du musée d’or précolombien et du musée historique ? Vous pouvez aussi passer par la place de la Culture, la Basilique et le Théâtre national qui comptent parmi les plus beaux bâtiments du pays. Enfin, n’hésitez pas à vous rendre dans les bars à jazz le soir, l’ambiance y est chaude et colorée.

Théâtre national du Costa Rica, San José

© Fotolia – ClaraNila – Théâtre national à San José, Costa Rica

Basilique Notre-Dame des Anges, San José, Costa Rica

© Fotolia – trailfan – Basilique à San José, Costa Rica

Tortuguero

En direction du nord de la côte des Caraïbes, on trouve le parc naturel protégé de Tortugero, qui est le troisième parc le plus visité du Costa Rica. Si vous désirez vous y rendre, prenez en compte qu’il est nécessaire d’emprunter l’avion ou le bateau.

L’endroit bénéficiant d’une diversité biologique exceptionnelle, nous vous recommandons d’y passer au moins le temps d’une bonne randonnée. Celle-ci vous apportera une dose d’air pur et peut-être la chance d’apercevoir certaines des très nombreuses espèces animales qui résident en ces lieux.

Capucin dans le parc national de Tortuguero, Costa Rica

© Flickr – Patty Ho – Parc national de Tortuguero, Costa Rica

Rivière parc national Tortuguero, Costa Rica

© Fotolia – Ronnybas – Parc national Tortuguero, Costa Rica

Sarapiqui

Vous pouvez ensuite continuer votre route jusqu’aux plaines du nord, du côté de Sarapiqui, surtout si vous êtes amateur d’éco-tourisme. Ce peut être une étape de choix, car de nombreuses zones y sont restées sauvages et accueillent les oiseaux migrateurs. Vous pouvez aussi profiter d’une descente de fleuve en rafting ou en kayak, ou visiter les palmeraies et les plantations de bananes et de cacao.

Arenal

Le parc national d’Arenal, où se trouve l’un des nombreux volcans actifs du Costa Rica, est éventuellement l’occasion d’ajouter un peu de montagnes aux étapes de votre séjour. Situé sur la cordillère centrale, non loin de la ville de Fortuna, le parc possède aussi un lac artificiel et vaut bien une journée de visite lorsque l’on s’y arrête.

Volcan Arenal dans les nuages, Costa Rica

© Fotolia – notsunami – Arenal, Costa Rica

Lac Arenal, Costa Rica

© Fotolia – Rochu2008 – Arenal, Costa Rica

Rincon de la Vieja

Si le volcan Arenal vous a impressionné ou si vous lui désirez une alternative, le volcan Rincon de la Vieja se situe à l’Extrême-Nord, sur la cordillère de Guanacaste. C’est l’un des plus imposants du pays, d’une hauteur de 1916 mètres. Si vous vous y arrêtez, vous pourrez vous promener sur ses flancs rocheux et découvrir une vue phénoménale sur les paysages montagneux costaricains.

Le parc national du nom du volcan vaut lui aussi le détour, particulièrement si vous êtes amoureux de la nature. Chutes d’eau, geysers d’argile et faune incroyables font parti de la balade.

Parc National Rincon de la Vieja, Costa Rica

© Flickr – Graeme Churchard – Rincon de la Vieja, Costa Rica